Vous êtes ici

Scolytes

Scolytes
Ips typographus, Ips sexdantatus

Ravageurs

Famille :

Coléoptère, Scolytidé
nuisibilité

3

Les adultes volent au printemps, le mâle creuse une chambre sous l’écorce où l’accouplement aura lieu avec une à deux femelles pour typographe et avec deux à cinq femelles pour sténographe. Puis, les femelles creusent des galeries de pontes. Après l’éclosion, la larve creuse une galerie perpendiculaire à la galerie maternelle, cette galerie larvaire s’élargit jusqu’à son extrémité pour permettre d’accueillir la nymphe. La nymphe se transforme ensuite en adulte immature de couleur jaune paille.
Durant l’été et l’automne, les jeunes adultes de première génération acquièrent leur maturité sexuelle, après un repas de maturation, et engendreront les adultes de deuxième génération, si les conditions climatiques sont favorables.
L’hivernation a lieu soit sous l’écorce, sous forme de larves, nymphes ou adultes immatures, ou soit dans le sol, sous forme d’adultes.

Dégâts

Trous de pénétration

Sciures rousses

Ecoulements de résine

Formation de galeries sous l’écorce

Chutes de plaques d’écorce

Rougissement du houppier

Mort de l’arbre

Les scolytes sont vecteurs de champignons agents de bleuissement (comme Ophiostoma spp.) ce qui va dévaloriser le bois.

Mesures prophylactiques

Présence de bois frais (stockage bords de route).
Arbres affaiblis (par exemple suite à une invasion de chenilles processionnaires).
Chablis, volis, sécheresse, tempête,...